Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 19:11

Ces derniers jours je me suis posé beaucoup de questions sur le pourquoi de ce blog, son utilité, son interet.Je suis un vieux lecteur de blogs, et je jalouse le talent de certain à faire passer un message, une analyse, une émotion.Je respecte beaucoup ce don que je n'ai pas.

Aujourd'hui, je vous fais partager l'article qui m'a le plus marqué ces 4 dernières années, à parcourir les blogs. Un article que j'aurais aimé écrire.

Attention article de decembre 2009 tout simplement exceptionnel !je n'ai pas demandé l'autorisation à son auteur et  je vous laisse deviner qui c'est, peut etre qu'il passera dire coucou si l'envie lui en dit

Ne dites pas à ma mère que je joue au poker...

... elle me croit pianiste dans un bordel.

Et oui... Qu'il est difficile de parler du poker sans que l'on vous regarde bizarrement, gêné même, attristé parfois, mais de travers toujours !

J'en ai eu la preuve une fois de plus hier soir, quand j'ai ouvert une lettre de mon ancien associé. Sans entrer dans des détails qui ne vous intéresseraient pas, vous devez savoir que toute association dans le bizness fini toujours mal (en général). Celle-ci n'a pas failli à la règle. Mais passons.

Pour répondre à une de mes missives (pour régler un litige financier), cet ex-associé, a cru devoir ajouter tout en bas de la lettre, je cite "ce n'est pas à moi d'assumer tes pertes au poker que tu n'oses pas avouer à ta femme...".Wow...

Sans prévenir. Attaque ultime d'une longue liste d'arguments. Et donc la plus importante à ses yeux, visiblement.

Je me suis rendu compte, à cet instant précis, à quel point mon image s'était vraisemblablement dégradée aux yeux de certains. Je suis devenu un (dangereux) joueur de poker. Et qui ne peut donc que se ruiner. Wow... Bien sûr, premier réflexe: vérifier que ma femme (qui avait lu la lettre avant moi), ne prenne pas au sérieux cette petite phrase. Ce que je crois (mais un tout petit doute, même inconscient, subsistera sans doute).

Deuxième réflexe: demander un million de dommage/intérêt pour diffamation. On n'est pas aux USA, malheureusement, mais la peine maximale prévue par la loi est de 180 jours-amendes... Boarf, je ne suis pas assez procédurier.

Troisième réflexe, demander par écrit des excuses. C'est peut-être ce que je vais faire, bien qu'après tout, il m'a ouvert les yeux: je ressentais des "mauvaises ondes" autour de ma passion, au point de n'en parler que très peu, sauf à mes plus proches. Mais je n'avais pas réalisé à quel point le poker a encore une image aussi sulfureuse dans le grand public. En tout cas chez ceux qui ne connaissent et ne comprennent donc pas ce jeu. Que dire?

Prouver que l'on n'est pas un joueur perdant? Assez facile, grâce aux stats.

Prouver qu'il n'y a eu aucun "deposit" depuis les deux dernières années sur mes sites de poker online? Encore plus facile, l'historique des flux financiers des rooms de poker sont accessibles sur demande.

Prouver que rien que le package de SFR 10'000.- gagné l'année dernière (consommé en partie par des vacances gratos) faisait de moi un gros gagnant depuis mes débuts? Après tout à quoi bon...

De toute façon je ne pourrai jamais faire comprendre aux imbéciles, que le poker peut être pratiqué sans danger, avec plaisir et responsabilité. Mais que c'est difficile de faire changer l'image de ce jeu passionnant, et après tout aussi respectable que les échecs, par exemple, ou tout autre jeu de stratégie. Mais devinez qu'elle peut être en comparaison l'image d'un joueur de poker face à un joueur d'échec...  

J'ai été frappé d'entendre souvent ces derniers temps, à l'occasion de la mascarade politique et climatique de Copenhague, l'expression "poker menteur" pour rendre compte de discussions difficiles et tendues.

Si le jeu "poker menteur" est en réalité un jeu de dés, on pense avant tout au (vrai) poker et au bluff. Mais dans un aspect négatif.Poker=bluff=mensonge. Pas beau quoi!

L'autre expression souvent citée, c'est le fameux "coup de poker". Qui signifie "tentative risquée, hasardeuse". Sans trop de calcul donc... Alors qu'en fait, ce que tout joueur applique (sauf les éternels fishs de service), c'est que l'on joue au poker des coups qui sont calculés. Même un débutant comprend assez vite, que l'on ne doit risquer un coup que si "le jeu en vaut la chandelle". Bien sûr peu à peu on comprend en plus les notions "d'espérance de gain", de "cotes", de "fold equity", qui permettent de réellement ne jouer des "coups de poker" qu'en situations qui paraissent être favorables sur le long terme. Mais ça vous le savez, lecteurs de ce blog... Par contre pour (quasi) tous les autres: Poker = risque Poker = hasard Poker = mensonge CQFD Voilà comment le commun des mortels vous juge lorsque vous avouez être un joueur de poker...

Non, non maman! Rassure-toi! Pas du tout! Je suis vraiment pianiste dans un bordel! 

C'est pas les Nuts cet article ??

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nantais - dans Best poker Blogs
commenter cet article

commentaires

brduke 13/03/2011 14:48



Merci Nantais !


(Je ne l'avais pas lu, car débarqué dans la blogosphère en janvier 2010).



whistman89 03/03/2011 17:59



Déjà lu mais soyons honnêtes, j'hésitais sur l'origine ^^


Excellent billet, rien à dire !



franck221 03/03/2011 17:23



tout est dis et bien dis Pianiste dans un bordel, ca laisse de l'énergie pour jouer?



D8 03/03/2011 15:52



Billet bien évidemment reconnu immédiatement, et pour cause, c'est suite à celui là que j'ai décidé que Lesage devait absolument être dans ma bloglist..


Très bon choix!



Nantais 03/03/2011 16:55



@D8 ; Bon bah, j'ai plus qu'à travailler mon style pour etre dans la tienne



upanddown 03/03/2011 13:34



tout pareil que eiffel :)



Présentation

  • : Le blog de Nantais
  • Le blog de Nantais
  • : Blog sur le poker
  • Contact

Recevez les articles par mail


Actu 100 Poker

Archives

Actualités des PokerBlogs